Rédacteur web efficace : comment le devenir ?

de | 17/08/2014

rédacteur-web

Chacun doit trouver sa propre méthode pour conquérir dépasser ces blocages. Il existe cependant quelques pistes pour y parvenir. Nous allons les explorer ensemble dans cet article. Pour être bon rédacteur Web il faut arriver à rentrer dans un état de concentration profonde, complètement absorbé par l’acte d’écrire, vous noircissaient les pages sans avoir le temps de penser. Comment devient on un bon rédacteur web freelance ? Quand vous avez terminé, vous avez devant vous un texte d’excellente qualité qui constitue une bonne base de travail pour la dernière étape : la correction et l’amélioration du texte. Il est difficile de définir de bonnes pratiques que chacun pourra appliquer.

Inspirez-vous des conseils ci-dessous pour savoir comment écrire pour le web, mais n’hésitait pas non plus à amener votre propre expérience. L’important est d’apprendre à vous connaître et à déterminer les éléments qui sont importants pour votre concentration.

Pour devenir rédacteur web : la rédaction

 

Pour le rédacteur web ou la rédactrice car de plus en plus de femme se lance dans ce job. Pour de la redaction web,  les textes publiés sur un blog ou sur un site Internet comporte :

  • un titre
  • des intertitres
  • des encadrés
  • des infographies
  • des liens hypertextes : saignée amène le lecteur vers des pages Internet qui apporteront une information supplémentaire. Ces pages peuvent appartenir au même site (liens internes), ou à d’autres sites (liens externes).
  • Incrustation : image ou vidéo incluse dans le texte pour illustrer nos propos ou fournir l’internaute des informations supplémentaires.

Articles de magazines et de journaux

 

Il comporte de nombreux éléments de la présence et le nombre doit être imposé à toute redactrice web:

 

  1. titre : le titre est votre première occasion de contact avec le lecteur. Et doit être aussi informatif et accrocheur que possible.
  2. Le chapeau : placer un général sous le titre et dans un format de caractères différents, il a pour fonction d’informer le lecteur sur le contenu de l’article. Souvent, il aura aussi un rôle incitatif : donner au lecteur l’envie de se plonger dans le texte.
  3. Accroche : plus longue qu’un titre, mais plus courte qu’un chapeau, l’accroche Acer comme son on l’indique, à accrocher le lecteur. Souvent, il s’agira d’une ou deux phrases, autant en général beaucoup plus nerveux que le chapeau.
  4. Intertitres : placé à intervalles réguliers, en général tous les 500 à 1000 ou 2000 signes, les intertitres servent à rythmer le texte et aérer la présentation. Ils ont également une fonction incitative. Ils interpellent le lecteur ou la personne qui scanne le texte afin de décider si elle va le lire ou non. Ils doivent donc frapper, intrigué, bref, susciter l’envie de lire les textes qui les suit.
  5. Encadrer : clairement différencier du texte lors de la mise en page, les encadrés constituent de petits textes indépendants liés au sujet principal. Placer hors du texte afin de ne pas alourdir la lecture ou à rompre le rythme, ils peuvent contenir des précisions sur certains points de l’article, une courte interview, des éléments de biographie de personnes citées dans l’article, des chiffres, un historique… À vous de décider.
  6. Infographie : bien exploité, graphiques, tableaux et schémas illustreront de manières plus parlantes certaines de vos propos. Ils fourniront également au lecteur une porte d’entrée supplémentaire dans notre texte.

Exemples de structures d’articles pour vous aider à devenir rédacteur web

 

Si vous ne savez pas trop par quel bout commencer pour structurer votre texte, voici quelques exemples classiques de structures d’article pour le web.

  • Structure logique : particulièrement adapté lorsque vous décrivez des sujets complexes, et consiste à guider le lecteur pas à pas en construisant à chaque bloc les fondations du bloc suivant. Le point de départ dépendra des connaissances de votre public ciblé.
  • Structure chronologique : vous exposez une série de faits en suivant leur déroulement dans le temps. Cette méthode n’est adaptée que si le public ciblé ne connaît pas le sujet dont vous avez parlé. Sinon, vous risquez très vite de lacer.
  • Structure en pyramide inversée : très utilisé dans les articles de presse, et consiste à enchaîner les informations par ordre d’importance décroissante. Son avantage est qu’il est très facile de couper dans le texte si le besoin s’en fait sentir, puisque. Les moins importants sont à la fin. À noter que cette structure peut être très intéressante pour les articles Web.
  • Structure en sablier : cette structure débute comme la structure en pyramide, mais conserve pour la fin quelques informations très importantes afin de relancer l’intérêt du lecteur.
  • Structure en trois points : L’esprit humain apprécie particulièrement les groupes de trois idées, notamment dans les énumérations. Utiliser cette caractéristique pour bâtir votre texte.
  • Structure en énumération : grand classique de l’écriture journalistique, et consiste à traiter le sujet sous forme d’une liste d’éléments indépendants liés au sujet. Voici quelques exemples : « des astuces pour dynamiser votre titre », « cinq questions à poser à votre banquier », « préparer votre contrôle fiscal en 10 étapes ».

Une rédactrice web doit avoir un plan d’écriture

 

Votre sujet à présent clairement délimité, et vous en avez un principe couvert tous les aspects. Vous avez également structuré les idées qui serviront à construire votre texte établi une carte sur cette base. À présent, il est temps de passer à la conception du plan de votre texte, qui consiste à :

  • sélectionnez éléments que vous souhaitez utiliser
  • organiser ces éléments pour former un tout cohérent conforme à vos objectifs

 

Informer au convaincant ?

 

Vous abandonnerez donc la présentation logique du sujet pour lui donner une structure conforme à vos objectifs. Votre intention peut-être :

  • d’informer simplement lecteur
  • de le convaincre de se ranger à votre opinion, voire de l’inciter à poser un acte conforme à vos souhaits, ce que les spécialistes du marketing appellent le call to action ou appel à l’action. Du monde

Tout dépendra bien sûr des objectifs que vous poursuivez-vous que votre commanditaire vous a fixés. Ces objectifs ou sont déjà connus, puisqu’ils ont été déterminés lors de la définition du contexte.

Stratégie de blocage

 

Pour favoriser l’émergence et la persistance de votre concentration la première stratégie consiste à bloquer dans votre horaire plusieurs périodes exclusivement consacrées à l’écriture. Rappelez-vous que les interruptions diminuaient la concentration, et pour revenir au même état de concentration, il faut en moyenne un quart d’heure après la fin de l’interruption !

Lors de ces sessions d’écriture, n’hésitez donc pas à couper votre téléphone et affamé votre application de courrier électronique. Une stratégie de rédaction web d’une à deux heures est assez efficace.

Choisir un environnement propice

 

Puisque vous vous êtes fixés un temps, pensez également à choisir un lieu propice à l’écriture. Beaucoup de rédacteurs ont besoin de calme, mais ce n’est pas le cas de tous. Ici encore, vos préférences personnelles seront meilleures guides. Multiplie les expériences afin de découvrir les environnements les plus propices. Voici quelques pistes que vous pouvez explorer à votre guise :

  • la terrasse d’un café
  • votre propre bureau
  • la cantine de votre entreprise, en dehors des heures d’ouverture
  • le hall d’un hôtel
  • un banc public dans un parc…

Pensez également, dans vos recherches attestées aussi bien les environnements paisibles et silencieux que les environnements bruyants et pleine de distraction. L’important est d’identifier ce qui vous convient.

Enfin, testé aussi l’écriture en musique, avec ou sans écouteur. Certaines rédactrices adorent s’isoler dans une bulle musicale qui leur permet de recréer ou qu’il soit un univers familier. D’autres utilisent la stimulation que procure la musique pour maintenir plus longtemps l’état de concentration. Pensez à varier les styles musicaux, vous pourrez être surpris du résultat obtenu !

Écriture d’un seul trait

 

Toujours afin de préserver l’état de concentration au maximum, une piste intéressante et de séparer autant que possible l’écriture et l’édition. Vous arrêtez pour corriger une faute de frappe, retravailler une tournure de phrase ou chercher un synonyme peut réduire ou briser votre concentration. Fixez-vous comme règle, en tout cas au début, décrire d’un seul trait :

  • éviter de corriger vos fautes de frappe ou d’orthographe. Vous pourrez toujours y revenir ultérieurement.
  • Les cherchait pas à éviter à tout prix les répétitions ou les synonymes. Mieux vaut les corriger ultérieurement. Vous aurez de toute manière une meilleure vue d’ensemble sur le texte.
  • N’essayez pas non plus de parfaire votre style, vous vous en chargerez après à tête reposée.

Ceci n’est pas une règle absolue, même conseil basé sur la pratique. En général, avec le temps, vous parviendrez à juger si une correction risque ou non de vous faire perdre le fil. Mais parvenir à ce degré de connaissance de votre propre fonctionnement à un prix : un chemin, vous perdrez de temps à autres votre concentration par excès d’optimisme.

Et si ça coince ?

 

Bien entendu, tout ne se passera pas toujours comme sur des roulettes. Les blocages affectent tous les rédacteurs ou rédactrices un moment où l’autre. Mais lorsque vous vous retrouvez pris dans une telle situation, vous n’êtes pas pour autant dépourvus d’outils pour tenter de surmonter cet obstacle. Les blocages moment d’écrire en deux origines :

  • un problème objectif lié à votre texte : la structure n’est pas tout à fait adaptée au manque de précision, vous sentez qu’il vous manque un élément, mais vous n’arrivez pas à identifier lequel.
  • Un problème subjectif lié à l’acte d’écrire lui-même : vous êtes en pleine blocage et votre cerveau refuse obstinément de vous livrer le moindre bout de phrase un tant soit peu inspirant.

Pour vous y aider, structuré bien votre sujet. Sans message, sans angle d’approche et sans structure, vous n’avez pas une idée claire de ce que vous devez écrire et vous ne savez par quel bout commencer. Pour sortir de cette impasse, vous devez tout simplement appliquer la suite de cette méthode :

  • définir un message
  • choisir un angle
  • sélectionner les éléments pertinents
  • les groupes par blocs

Avec un plan clair de structures d’article comme ceci sous vos yeux, vous allez pouvoir entamer la rédaction de texte pour le web.

Que retenir

 

Une fois votre plat rédigé préparait le travail d’écriture peut commencer. Pour écrire, ou devait arriver à atteindre l’état de concentration intense où serait totalement absorbé dans l’acte d’écrire. Parvenir à cet état est un chemin personnel, au cours duquel vous devez lutter contre vos propres blocages. Pour faciliter l’émergence d’un État de concentration, vous pouvez recourir à plusieurs stratégies :

  • vous ménager des périodes réservées à l’écriture, sans aucune interruption extérieure
  • choisir un environnement propice à l’écriture
  • écrivains de ce trait sans vous relire vous corrigé
  • faire aveuglément confiance à votre plan de structure l’article

Si malgré tout, vous rencontrez un blocage, plusieurs solutions existent :

  • solution objective : elles partent du principe que le blocage est dû à un problème de structure d’article dans votre plan. Vous pouvez soit réévalués votre plan, soit écrire un premier jet qui vous servira de texte martyr pour comprendre ce qui coince et réévalué votre plan d’écriture.

Pour devenir rédacteur web,  utilisez pour base ces conseils pour commencer et affinez par la suite.

  • Vous avez un site internet ou un blog
  • Vous avez besoin d’article web !
  • Vous nous contactez par le formulaire de contact et présentez-nous votre demande ou projet.
  • Vous ne serez pas déçu sur le prix et la qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *